• Justice : l’urgence climatique reconnue

    18 septembre 2019 0 commentaires

    Décrocher un portrait du président de la République et le conserver pour manifester contre la politique climatique du gouvernement est “légitime”.
    Le tribunal de grande instance de Lyon a pris une décision courageuse.
    Rappelons que le parquet avait requis une peine d’amende de 500 euros contre les 2 accusés.

    Le juge estime que leur acte, le vol d’un portrait d’Emmanuel Macron dans une mairie de Lyon , a généré “un trouble à l’ordre public très modéré”, et que l’utilisation du portrait en manifestation “obéit à un motif légitime”.

    Le dérèglement climatique est un fait constant qui affecte gravement l’avenir de l’humanité en provoquant des cataclysmes naturels dont les pays les plus pauvres n’auront pas les moyens de se prémunir et en attisant les conflits violents entre les peuples, mais aussi l’avenir de la flore et de la faune en modifiant leurs conditions de vie sans accorder aux espèces le temps d’adaptation requis pour évoluer»


    Nous saluons cette décision d’un juge qui a écouté les arguments des parties et pris notamment en compte les manquements sur les engagements pris par la France lors de la COP 21.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top